Meantara reads … A la croisée des mondes

Hello les bébés daemons !

Aujourd’hui, je vous parle d’une saga qui a fait vibrer mon petit coeur pendant toute mon adolescence !

Non, il ne s’agit pas d’Harry Potter, mais d’A la croisée des mondes !

J’ai repris en apprenant la merveilleuse nouvelle de la sortie de Dust en octobre, la suite de la 1ère saga !

J’y retrouve finalement les mêmes thématiques que dans HP ou Autre Monde : les jeunes VS les vieux, les figures parentales, la sexualité, la religion, les institutions, l’amitié, les citations à la Dumbledore comme “Tel est le devoir des gens âgés. Se faire du souci pour les jeunes. Et le devoir des jeunes est de railler l’inquiétude des vieux” …

Mais aussi des thèmes comme le destin, avec des réflexions qui me passionnent toujours.

Trève de bavardages, je vous emmène avec moi dans cette belle lecture.

Tome 1 : Les royaumes du nord

Ma mère m’a offert le premier tome quand j’avais 9 ans, avant de partir en classe de neige. C’est assez amusant, car j’ai l’impression que c’était une épopée, que ça avait duré 2 mois et tout… Alors qu’en vrai, c’était pas plus de 10 jours haha.

Bref, toujours est-il que je lisais ce premier tome en étant moi même dans une sacrée aventure, qui plus est à la neige, donc le livre a vraiment résonné en moi (puisqu’il se passe dans les royaumes du nord).

Je me souviens aussi que j’utilisais beaucoup les dictionnaires à cette période, et j’étais très frustrée de ne pas y trouver certains mots de cette saga… comme “ambarique”, qui est en fait un synonyme d’électrique dans ce monde qui ressemble au nôtre sans l’être tout à fait.

Pour ce qui est de l’histoire, on suit donc Lyra Belacqua, une orpheline espiègle, dans sa quête pour retrouver son meilleur ami qui a été kidnappé.

Elle part donc vers le nord, et va rencontrer sur son chemin des gitans, des sorcières, des ours… et va découvrir beaucoup de choses ! Sur elle-même, d’abord, puis sur sa famille, mais aussi sur le monde qui l’entoure et sur la fameuse Poussière qui intrigue tous les adultes autour d’elle.

Elle apprend, durant sa quête, à utiliser l’aléthiomètre, un lecteur de symboles très complexe. J’adore les passages où elle l’utilise, je trouve les différents niveaux d’interprétation fascinants !

J’ai dévoré ce premier tome, d’ailleurs je me rends compte que ma perception du temps a vraiment évolué ! Non seulement la classe de neige n’a pas duré 2 mois, mais les aventures de Lyra avancent bien plus vite que je ne le pensais ! (ok, je lis juste plus vite. Heureusement remarque.)

Tome 2 : La Tour des anges

C’était mon préféré de la saga quand j’étais plus jeune, parce que c’est dans ce tome que Lyra découvre notre monde. L’histoire débarque donc dans notre monde, et on voit les réactions de “gens comme nous” face aux divers phénomènes bizarres, ce que je trouve très intéressant.

On rencontre plein de nouveaux personnages, et on continue d’en apprendre sur la Poussière et la différence fondamentale entre enfants et adultes.

Je tenais à vous partager un passage qui m’a bien fait rire, et qui illustre pas mal la personnalité unique de Lyra.

Elle avait demandé : “Qui est ce garçon ? Un ami ou un ennemi ?”
L’aléthiomètre répondit : “C’est un meurtrier.”
Lyra se sentit immédiatement soulagée. Il savait où trouver à manger, il lui montrerait comment rejoindre Oxford, autant de qualités fort utiles ; ce qui ne l’aurait pas empêché d’être un froussard, un garçon à qui on ne peut pas faire confiance. Un meurtrier, en revanche, faisait un excellent compagnon.

Tome 3 : Le Miroir d’Ambre

C’est à mon sens le plus sombre, le plus profond, le plus adulte des 3 tomes. J’avais hâte de le redécouvrir avec un regard adulte, justement, et je me régale !

J’aime beaucoup les thématiques abordées, et toute la réflexion autour de la religion, de la moralisation de toutes les pratiques, et du bien et du mal.

Un moment particulièrement marquant, c’est quand on apprend que certains prêtres (dans un monde parallèle au notre) font repentance PRÉVENTIVE pour pouvoir tuer quelqu’un si besoin, mais que ce ne soit pas un péché puisque déjà pardonné. Il y a ainsi des “scores” pour chaque péché, et on se repentir en avance, au cas où. Voilà, voilà.

Petites déceptions :

J’aime beaucoup l’aléthiomètre, et je trouve qu’il n’est pas assez utilisé. Quand Lyra lui pose des questions, on a pas assez souvent le suivi de son raisonnement. Je trouve passionnante l’interprétation des images et de leurs différents niveaux, et c’est peu expliqué. Aujourd’hui, le procédé me paraît un peu simpliste. Ça fait un peu gadget, finalement, et je trouve ça très dommage.

J’aurais aussi aimé avoir une explication “claire” sur la nature des daemons : est-ce l’esprit, est-ce le coeur, l’âme ? J’aime beaucoup ces notions qui me fascinent, et j’avoue que j’aime qu’on me donne des réponses précises. Je pense que c’est un choix délibéré de l’auteur, qui pousse à la réflexion, mais ça me frustre un peu :p

Je pense que l’histoire d’amour qui est présentée dans ces livres est la première que j’ai lue, la première qui m’ait émue. J’ai souvent relu juste le Miroir d’Ambre, pour revivre certains moments ♥ (j’avoue que depuis, j’ai lu/vu/entendu/ressenti plein d’autres histoires d’amour, je suis donc beaucoup moins fascinée en relisant celle-ci haha)

Je suis tout de même un peu déçue par Lyra que je trouve trop “influençable”. J’avais le souvenir d’une fille téméraire et têtue… ce qu’elle est ! Mais je pense que quand j’étais plus jeune j’étais moi-même plus impressionnable. Aujourd’hui, je trouve que Lyra est un peu trop “gaga” devant… tout le monde, en fait. Elle est dépeinte comme une petite fille fragile, un peu naïve, un peu insolente, que tout le monde couve/remet à sa place un peu trop souvent.

Alors que Will, au même âge, est présenté comme viril, posé, mature, etc…

Par exemple, cet extrait m’a énervée :

Ton plan ne me plaît pas, mais ce garçon est la seule personne avec laquelle je te laisserai partir en toute confiance.

GENRE ELLE A BESOIN DE BENEDICTION ET DE PROTECTION !!!

Comme quoi, à force de m’intéresser et de m’impliquer dans le féminisme, j’ai beaucoup solidifié mes idéaux ♥

Adaptation cinématographique

Enfin, avant de vous laisser, je voulais vous parler du film tiré du premier livre, La boussole d’or, que j’ai vraiment beaucoup aimé.

Je trouve que Nicole Kidman fait une parfaite Mme Coulter, et Daniel Craig un merveilleux Lord Asriel ♥
Je ne comprenais pas trop pourquoi il n’y avait pas eu de suite, et j’ai lu quelque part une explication intéressante. L’histoire étant une énooooooooorme critique de l’Eglise, l’adaptation a dû mettre de côté la majorité de cette critique, ce qui a donné un film vidé de la substance politique de l’histoire. Du coup, la mayonnaise n’a pas trop pris.

Vous connaissiez cette saga ? Si oui, êtes vous aussi impatients que moi de lire la suite, avec notamment l’apparition d’une Lyra adulte ? 😀

Love,
Meantara.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 réflexions au sujet de « Meantara reads … A la croisée des mondes »

  1. C’est drole parce que cette saga, je l’ai commmencé a peu près au meme age que toi sauf que j’ai pas du tout mais alors pas du tout accroché… en reprenant quelques années plus tard, j’ai tout dévoré! Sauf que c’est une saga que je n’ai jamais relu depuis… du coup toute cette réflexion me parait bien lointaine! Je me rappelle quand meme avoir été fasciné par les daemons et leur lien aux humains, ainsi que par l’aléthiomètre!

    Il faudrait peut etre que je m’y repolonge un jour…
    Mais du coup j’en rajoute une couche mais tu devrais vraiment lire la saga Oraisons de Samantha Bailly *siffle*

  2. MAIS ENFIN, TOTALEMENT QUE JE CONNAIS, J’AVAIS TOTALEMENT OUBLIE, MAIS OUI, J’AI TOUT LU QUAND J’ETAIS PETIT!

    Et j’ai envie de relire tout ça posément car j’ignorais que ce petit polisson de Philip, l’homme-pull avait prévu une suite!

    J’ai un souvenir assez positif, également surtout en ce qui concerne les deux premiers tomes. Il y avait beaucoup de choses géniales dans le troisième comme les créatures d’une dimension et puis les espèces de guerriers montés sur insectes là, c’était stylé, mais je me souviens avoir été déçue mais je ne saurais dire pourquoi…

    En ce qui concerne le film, je n’avais point trop accroché, et je pense que t’as raison, c’est peut-être à cause de cette critique de la religion qui était si je me souviens bien un peu les bases de la saga.

    La tortue au début de l’article, c’est parce que ton daemon à l’age adulte, ce serait une tortue?

    • L’homme pull mdrrr

      Je viens de terminer le tome 3, et j’ai un drôle de sentiment moi aussi. Je crois que la fin est un peu trop abrupte, c’est ça qui nous déçoit/ a déçus !
      Mais la suite va peut être arranger ça 😀

      Je me referai bien le film maintenant que j’ai tout en tête de manière claire ! Je trouve qu’il y a un potentiel cinématographique ouf, avec tous les différents mondes, différents peuples etc !

      Pour la petite tortue, je voulais un bb animal mignon haha
      En vrai je suis pas hyper à l’aise avec la représentation daemon/patronus… Je ne connais pas assez bien les animaux pour m’y identifier… Mais je me verrai bien comme un petit truc sympa, facétieux, qui remonte le moral… genre ouais cette petite tortue, ou un chien sympa :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 8 =