Meantara tricote sa première paire de chaussettes

Hello les bébés bananes !

Comment ça va bien par ici ?

Cette semaine, je viens vous présenter un projet qui me tient pas mal à cœur.

Mes premières chaussettes

Je me souviens, fin 2015, j’ai appris à tricoter, et j’ai tout de suite imaginé des cadeaux pour mes proches.

Moi qui tricote directement SUR mes proches, question d’optimisation

Pour mon papa, je voyais des chaussettes, lui qui adore être bien cosy devant la télé. J’ai donc commencé à regarder les modèles, et ça me paraissait tellemeeeeeeeeent technique, j’ai vraiment pris peur x)

face aux différentes techniques de chaussettes 

Depuis, j’ai gardé cette peur, et j’admirais de loin les modèles de chaussettes.

Et puis, fin 2016, les talentueuses KnitSpirit et Alice Hammer ont sorti leurs cours de chaussettes, et ça a complètement démystifié la chose pour moi !

D’ailleurs, Alice Hammer a décrété que 2017 serait “l’année de la chaussette” ! J’ai donc décidé de sauter à bord ce train, et puis… les mois avançant, les projets s’enchaînant, je me suis dit que c’était mort, ce serait pour l’année 2018.

 

overdose de projets

Et pourtant, ça continuait de me titiller… je ne cessais de voir les tricoteuses dire qu’une fois qu’on s’y met, on devient un peu addict, et ça m’intriguait vraiment.

J’ai donc acheté le modèle Les Chaussettes de Daphné du Maurier de la très très chouette Hortense Pia, un PDF plein de jolis dessins et jolies couleurs.

https://www.instagram.com/p/BWW3xo7FmyV/?taken-by=hortensepia

Je le gardais bien au chaud, en ne sachant pas trop quand je me jetterais à l’eau. Et puis, en cherchant un cadeau laineux pour l’anniversaire de ma BFF, je voulais lui tricoter quelque chose qu’elle pourrait mettre, quelque chose de douillet, qui la fasse se sentir bien.

 

Les chaussettes de Daphné du Maurier étant au point de damier, j’ai tout de suite pensé à elles, car au tout début de ma carrière tricotesque, je lui avais offert une écharpe au point de damier.

Le modèle et la créatrice

Comme d’habitude, quelques mots sur le modèle et la créatrice.

Hortense Pia, que j’ai connue sur Instagram parce qu’elle a gagné un prix pour le “bac tricot 2017” organisé par l’incroyable Alice Hammer.

Le principe était de tricoter quelque chose dans les thèmes Histoire, Arts plastiques, Philosophie, etc etc.

Un concours hyper intéressant mais pour lequel, je dois avouer, je n’étais pas très inspirée. #NarrowMinded

Quoiqu’il en soit, la belle Pia a soumis ce magnifique maillot de bain issu d’un modèle de 1947  :

https://www.instagram.com/p/BV-BwsOleh9/?taken-by=hortensepia

Je l’ai trouvée incroyable, et je suis tombée sous le charme de son univers rétro ♥

Elle a donc publié il y a quelques temps le chouette modèle de chaussettes, très bien écrit, avec de belles illustrations, à prix tout doux.

Côté technique, mon seul regret est qu’elle ne précise pas la quantité de laine nécessaire, mais on retrouve cette information assez facilement.

Sinon, le patron est très sympa, j’ai notamment beaucoup apprécié la petite bande de jersey sur le haut de la chaussette, qui fait rouler un peu le tricot sur le haut des côtes : ultra cosy !

Côté technique, ce sont des toe-up, c’est à dire qu’on part des orteils pour remonter. Le talon est un after-thought heel, soit en français un talon après-coup. En fait, on tricote un tube droit des orteils au mollet, en marquant d’un fil l’endroit où se situera le talon. Ensuite, quand on a tout fini, on revient au talon pour reprendre les mailles et finir le boulot :p

 

Mon expérience

Niveau laine, je suis partie sur une de mes chouchoutes (que la créatrice adore aussi ! ) : la baby alpaca de Drops. Une laine douce comme tout, un bonheur à tricoter et à porter !

Pour les couleurs, j’ai choisi quelque chose de sobre, du gris foncé pour l’ensemble, et j’ai ajouté un peu de pep’s avec du bordeaux pour le bout, le talon et les côtes.

Enfin, pour les aiguilles, je me suis fait un petit kiff et me suis offerte les Rose Gold de chez Phildar, en 2,5 et 3 mm.

Niveau technique, le seul petit problème que j’ai eu n’est en rien lié au modèle : comme j’ai tendance à tricoter (beaucoup) trop serré, même en rabattant les mailles avec des aiguilles de 3mm, impossible de passer le cou de pied !

J’ai donc dû reprendre le “dernier rang” et le rabattre avec des aiguilles de 4 mm, avec la technique du bord élastique d’Alice Hammer.

Le virus des chaussettes

Un de mes freins principaux pour tricoter des chaussettes était la taille des aiguilles. Généralement on ne les tricote pas en plus de 3mm, parce que des chaussettes trop épaisses, c’est certes cosy mais dans les chaussures c’est compliqué.

Du coup j’appréhendais un peu de me lancer là-dedans, tricoter un long tube en 2.25 mm pendant des jours ne m’enchantait guère.

Et pourtant ! C’est allé encore plus vite que mon béret Paris !! Alors je pense clairement que c’est lié au nombre de mailles : 64 !

Même avec de toutes petites aiguilles, ça avance super vite, et du coup c’est très gratifiant !

A peine arrivée à la démarcation du talon : j’avais attrapé le virus des chaussettes.

Ça va vite, les possibilités sont infinies, c’est peu coûteux en laine…  et surtout, la douceur de chaussettes tricotées à la main est incomparable !

J’ai déjà plusieurs projets chaussettes dans ma to-knit-list : pour le mari, le frère, le papa… et peut-être pour moi haha

Le seul frein à ce virus des chaussettes, c’est son corollaire : LE SYNDROME DE LA DEUXIÈME CHAUSSETTE !

Autant la première est montée plutôt vite, autant j’ai eu un peu de mal à me lancer bien dans la deuxième.

C’est peut-être dû au fait que je me suis lancé dans plein d’échantillons pour des futurs projets.

Et vous, avez-vous des chaussettes tricotées à la main ? Ça vous donne envie, ou comme moi il y a quelques temps, vous trouvez ça surfait ?

Love,
Meantara.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Replies to “Meantara tricote sa première paire de chaussettes”

  1. Moi j’ai reçu des chaussettes tricotées main!! Je les aimeeee! Même si je dois les laver à la main…

    Keep going!

    1. Mdrrr en vrai je pense que tu peux les mettre à la machine, mais peut-être les mettre dans un filet comem 😉

Laisser un commentaire

12 − 2 =